Académie des Beaux-Arts de Verviers

Projet pédagogique et artistique

 

 
   
 

L'École éduque à la liberté, la liberté de conscience, d'expression et de choix du sens que chacun donne à sa vie ; l'ouverture aux autres et la tolérance réciproque.


L'École éduque à l'Égalité et à la Fraternité en enseignant aux élèves qu'ils sont tous égaux leur permet d'en faire l'expérience en les accueillant tous sans aucune discrimination.


La Ville de Verviers


L’industrie lainière florissante a fait la réputation et la richesse de la Ville de Verviers. Comme dans beaucoup de bassins industriels wallons, un déclin dont la Ville se remet difficilement est apparu durant la deuxième moitié du 20e siècle. Cette richesse passée a légué à la Ville un patrimoine architectural et culturel impressionnant pour une commune moyenne. C’est lors de la grande période industrielle que les deux écoles artistiques de Verviers ont été créées. Dans le cas de l’Académie des Beaux-Arts, il s’agissait avant tout de faire des ouvriers artistes qui pourraient imaginer les décorations des tissus produits. Rapidement, l’école est passée d’une dizaine d’élèves à plusieurs centaines en diversifiant les cours donnés.
La Ville de Verviers est en évolution constante. En 2014, elle comptait 55 091 habitants (48,6 % hommes et 51,4 % de femmes). La population est assez jeune. L’indice de vieillissement est de 91,5 % (part de la population la plus âgée (+ de 60 ans) par rapport à la plus jeune (0 à 19 ans). En 2014, cet indice était pour la Belgique de 105,0%, pour la Wallonie de 99,2%. 5.959 (11 %) ressortissants étrangers sont inscrits dans les registres de population. 105 nationalités étrangères sont représentées à Verviers. En l’espace de 10 ans (2005-2014), la population étrangère, européenne et non européenne, a augmenté de 14,20 %.
Sa situation particulière, dernière grande Ville avant la frontière allemande et à proximité de la frontière néerlandaise, fait aussi de la Ville de Verviers une Ville particulièrement cosmopolite.
C’est dans ce contexte que s’inscrit l’Académie des Beaux-Arts, la gageure étant d’amener à une pratique artistique de qualité une population particulièrement diversifiée aux niveaux de l’âge, des nationalités, des langues parlées, …


Objectifs généraux et philosophie de notre enseignement


Dans le domaine des Arts Plastiques, Visuels et de l'espace, l'Académie des Beaux-Arts de Verviers dispense un enseignement secondaire artistique à horaire réduit.
Les objectifs généraux de notre enseignement ont pour ligne directrice de :

  1. Concourir à l'épanouissement des élèves en promouvant une culture artistique par l'apprentissage des divers langages et pratiques artistiques dans les diverses disciplines organisées dans l'établissement.
  2. Donner aux élèves les moyens et formations leur permettant d'atteindre l'autonomie artistique suscitant une faculté créatrice personnelle.
  3. Offrir un enseignement préparant des élèves à rencontrer les exigences requises pour accéder à l'enseignent artistique de niveau supérieur.

Notre enseignement s'adresse aux personnes désireuses de se réaliser dans un contexte culturel et une structure scolaire. Les cours sont dispensés par des artistes-enseignants dont l'objectif prioritaire est de donner les connaissances nécessaires à l'élaboration d'une création artistique personnelle. Notre population scolaire se compose de personnes issues de milieux et d'âge différent désireuse de s'épanouir dans une pratique artistique.
Notre projet pédagogique et artistique s'inscrit parfaitement dans ces objectifs généraux qui visent en priorité le respect et la sensibilité de l'élève, basé sur la créativité et la recherche en lui proposant dans les techniques diverses des exercices adaptés à l'âge de l'élève et aux expressions du langage plastique.


Nous mettons en place des structures qui permettent :


La considération et le respect entre les différents partenaires de l'école ;
une continuité des matières lors des passages de classes par des projets d'ateliers ;
une ouverture vers l'extérieur par des expositions, des conférences ;
un décloisonnent entre les différents cours ;
une collaboration avec des institutions et des associations de la région permettant entre autres l’intégration des plus défavorisés ;
d’amener les élèves à s'approprier des savoirs et acquérir des compétences qui les rendent aptes à pratiquer leur art et à prendre une place active dans la vie culturelle de la région ;
d’assurer la continuité du pluridisciplinaire enfant jusqu’aux ateliers spécifiques ;
d’instaurer un climat convivial, de bonne entente, de bienveillance, …
d’apprendre à nos élèves à devenir curieux.


Nous souhaitons :


Valoriser et former les acteurs de demain ;
favoriser une série d'activités non limitées ayant un intérêt pédagogique et culturel ; organisation d’expositions, de conférences, de visites, de vernissages, …
responsabiliser les élèves et respect du matériel ;
intégrer les plus défavorisés dans la société par l'art ;
mettre en évidence l’importance de l’art de notre société.


Pour y parvenir :


Chaque professeur ayant sa façon de faire en fonction de ses connaissances et sensibilité, nous établissons des passerelles entre les différents univers des ateliers et de chaque acteur de ces ateliers.
On amène l’élève à se découvrir lui-même par une pratique artistique et des rencontres et échanges avec élèves et professeurs.
Nous favorisons l’émulation entre les élèves par des partages, des mises en commun de leurs réalisations.
Nous encourageons chacun à parler de son travail.
Nous mettons la technique au service des projets des élèves.
Nous prenons en considération les différences d’âge, d’origine, de pré acquis, philosophique, … dans les discussions, échanges individuels. Nous proposons des exercices ouverts. Les élèves amènent leurs sujets, …
Nous évitons les aprioris au niveau esthétique ou au niveau du résultat final, du sujet, …
Les élèves étant demandeurs d’acquisition de techniques, les professeurs partagent leur savoir technique et artistique pour les faire évoluer.

L’académie est un lieu d’apprentissage, mais aussi de travail. C’est par l’expérimentation que se fait aussi l’apprentissage.